1999 - Narcisse russe

Petit festival de Belvezet

Coproduction Ombre&Parenthèses et Petit festival de Belvezet

Solo de danse sur un film court de Christophe Donner "Narcisse russe"

Chorégraphie et interprétation : Laurence Saboye

 

Il y a le voyage et les Russes. On perçoit une certaine relation à la gravité. Leurs pas sont différents des nôtres. Le sol a une autre qualité. Les fibres musculaires ont une autre respiration. Tout respire autrement. Il y a une « motion » russe. Il y a aussi une émotion russe. Nostalgie, fatalisme, désespoir, abandon lyrique ; ces modulations et cet élan… Il y a les différentes postures, celle des petites filles, peut-être héritées d’Isadora Duncan, celle des enfants, des militaires, des garçons et de la grand- mère. Et puis il y a les arbres et les fleurs. Les narcisses.

« Ecrire est une très bonne raison de rien faire, dit Kostia.

Il regarde passer les tramways, il a des désirs, il fait du water polo tous les samedis.

Il a un frère, Eugène, qui cultive son corps, il l’aime bien, tous les deux sont des garçons narcissiques. Narcisse, celui qui s’est transformé en fleur. Ils ont une grand-mère, Emilia, qui vit à la campagne, à l’écart du kolkhose. Elle récite du Pouchkine. Un jour Kostia sera un grand poète, lui aussi. Une étoile portera son nom. »

Christophe Donner "Narcisse russe".

©JPS